Le bestiaire enchanté

de Jean Cocteau

 À Milly-la-Forêt, Jean Cocteau trouve un cadre idéal. Sa maison devient une scène, il laisse libre cours à son imagination et construit un décor éclectique grâce aux conseils de son amie, la décoratrice Madeleine Castaing. C’est ainsi que sphinges, sirène et cheval de manège s’accordent aux tapisseries imitation léopard et au mobilier à cornes, pour composer une mélodie mystérieuse, représentatrice de l'œuvre de l’artiste. 

En découvrant la maison, on pense immédiatement à son chef-d’œuvre cinématographique La Belle et la Bête.

« Un conte de fées sans fée » selon ses propres termes, mais avec pour héros un animal hybride, homme aux mains et à la tête de lion, carnivore au regard humain, dont l’aura hante encore notre imaginaire. Cocteau, profondément imprégné de culture classique et de rêves d’absolu a su s’approprier la puissance intemporelle des grands mythes tout au long de sa vie. Un bestiaire enchanté se déploie sous nos yeux, héritage de l’enfance du poète rythmée par les contes, où les chats sont bottés et où les ensorcellements transforment les humains en animaux.

Cette exposition temporaire, conçue par Anne Le Diberder, met en lumière les animaux qui peuplent la maison. La scénographie de Frédéric Beauclair, invite le visiteur à plonger dans l’univers onirique de Cocteau et ainsi, à prolonger le merveilleux de l’enfance. 

WEB-14-avril-2022-44.jpg

Exposition du 14 mai au 30 octobre 2022

« Je décidai de prendre le conte comme point de départ et de remplir les marges avec des actes qui ne briseraient pas la ligne droite mais qui s’enrouleraient autour ».